Kean et Matuidi encore victimes de cris racistes !

On aurait pu s’éterniser sur le contenu de la rencontre… Après tout, cette Juventus prépare un déplacement périlleux sur la pelouse de l’Ajax Amsterdam, le 10 avril prochain en quart de finale aller de la Ligue des champions, le tout en étant actuellement privée de Douglas Costa, Cristiano Ronaldo, Andrea Barzagli, Paulo Dybala, Juan Guillermo Cuadrado ou Sami Khedira. Ce qui oblige immanquablement Massimiliano Allegri à bricoler. C’est évidemment plus facile lorsqu’on compte 15 points d’avance en tête du championnat avant le coup d’envoi de cette opposition de la 30e journée de Serie A, à Cagliari. Les Bianconeri ont fait le nécessaire pour renvoyer le Napoli à 18 longueurs après avoir dominé l’équipe locale (0-2), malgré une prestation pas vraiment aboutie. Mais la supériorité technique et collective a suffi au tenant du titre.

L’apathie de la défense adverse a bien aidé les Piémontais également, sur le but de Leonardo Bonucci (22e). L’expérimenté défenseur central reste incroyablement seul dans la zone de vérité du début à la fin de l’action, et vient reprendre victorieusement de la tête le corner de Miralem Pjanic. La soirée de la Juve est lancée, et malgré quelques frayeurs, se terminera par une nouvelle réalisation, celle du grand espoir Moise Kean (85e). Le néo-international italien a alors célébré son but, le visage fermé, face aux tifosi adverses. A sa manière, le petit prodige a ainsi répondu, stoïque, aux cris de singe qui se sont fait entendre durant une partie du match, lorsque lui ou Blaise Matuidi touchaient le ballon. L’international tricolore a lui éprouvé plus de difficultés à se calmer une fois le but du break inscrit. Il aura notamment fallu l’intervention de son coach pour le faire redescendre…

Il faut dire que l’ancien récupérateur de l’Estac, de l’ASSE ou du PSG a un sacré passif avec le public local. En janvier 2018, il avait été la cible d’insultes du même genre, le poussant même à sortir de son silence dans la foulée sur les réseaux sociaux. « Aujourd’hui j’ai été victime de propos racistes pendant le match. Par aveu de faiblesse et par la haine et la volonté d’intimider. J’aime tout le monde et je ne peux qu’être désolé de voir des personnes qui se comportent ainsi. Le foot doit permettre de partager une passion, porter des valeurs d’égalité et inspirer les autres« , avait-il notamment écrit sur son compte Facebook. Le club de Cagliari avait même présenté des excuses officielles au premier concerné, mais rien ne semble avoir changé dans les travées de la Sardegna Arena…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *